Faq

Foire Aux Questions

Qu'est-ce que la cogénération?

La cogénération est la production simultanée d’électricité et de chaleur à partir de l’utilisation optimale de l’énergie primaire (gaz naturel ou biogaz) au moyen de systèmes qui garantissent la plus grande efficacité énergétique et qui ne produisent aucun rejet dans la nature, mais récupèrent et valorisent la chaleur produite par le moteur endothermique (ou turbine).
La production d’électricité par le biais d’une installation de cogénération est plus avantageuse que l’achat sur le réseau, elle permet également d’utiliser la chaleur obtenue des processus de refroidissement du moteur : l’eau chaude peut être directement introduite dans le cycle de production et utilisée pour chauffer les locaux, tandis que la température élevée des fumées d’échappement peut être utilisée pour obtenir de la vapeur ou de l’eau surchauffée, pour chauffer l’huile diathermique ou autre.
La cogénération réduit de 30 % les coûts énergétiques et donne une meilleure image de l’entreprise. Elle participe également à un système écodurable, en ligne avec les directives européennes et nationales ainsi qu’avec les objectifs mondiaux de sauvegarde de l’environnement.

Qu'est-ce que le gaz de torchage?

Les puits de pétrole contiennent naturellement du gaz, et surtout du méthane, qui apparaît à l’état liquide lorsqu’il est mélangé au pétrole et prend ensuite la forme gazeuse au fur et à mesure qu’il s’approche de la surface. Ce gaz constitue un problème pendant les extractions de pétrole et pour l’environnement, en ce que son échappement sous pression risque de saturer la zone d’extraction.
Concrètement parlant, il s’agit d’un « méthane de rejet » qui se trouve dans le sous-sol où il est soumis à de fortes pressions ; le gaz est mélangé au pétrole dans une bouillie d’hydrocarbures liquides à base d’autres gaz tels que le butane ou le propane. Dans les profondeurs du terrain, il se trouve à l’état liquide, mais lorsqu’il s’approche de la surface et que la pression diminue, le méthane passe à l’état gazeux. Si l’installation n’est pas adaptée pour le traitement et donc pour la valorisation du déchet, ce dernier s’échappe dans l’atmosphère où il sera brûlé afin d’éviter qu’il ne sature la zone autour du puits, empêchant ainsi le risque d’explosions non contrôlées.

Comment valoriser le gaz de torchage?

Les gaspillages de ce gaz sont considérables, tout comme les dommages qu’ils provoquent au niveau économique et environnemental. En effet, le gaz de torchage a un impact majeur sur l’écosystème: brûler dans l’atmosphère 5 % du méthane extrait des puits de pétrole revient à injecter, par an, les mêmes quantités de dioxyde de carbone produites par plus de 80 millions de voitures, de moyenne cylindrée.
Le gaz de torchage peut devenir une bonne opportunité s’il est contrôlé et géré, et notamment s’il est utilisé pour alimenter les installations de cogénération.

Avec la cogénération, qu'est-ce qu'il est possible d'obtenir à partir du gaz de torchage?

La cogénération est la technologie idéale pour faire du problème du gaz de torchage une ressource : il est possible de transformer le gaz de torchage en électricité, utile pour répondre aux besoins des sites d’extraction (plus particulièrement des sites de pompage du gaz et du pétrole). Le surplus est quant à lui injecté dans le réseau national ; la chaleur est utilisée pour effectuer une première séparation du pétrole sur le site et pour maintenir la fluidité de ce dernier, facilitant ainsi les opérations de pompage.

Comment introduire la cogénération dans les mines de charbon?

Les activités d’extraction au sein des mines de charbon provoquent la formation du gaz méthane qui, pour des raisons de sécurité et pour l’opportunité qu’il représente, peut être utilisé de manière avantageuse en ayant recours à la cogénération.
Conscientes de ces atouts, les sociétés d’extraction de pétrole affichent un intérêt croissant envers les installations de cogénération.